Recettes traditionnelles

Domaine viticole de l'année 2014 : Smith-Madrone Vineyards & Winery

Domaine viticole de l'année 2014 : Smith-Madrone Vineyards & Winery

Les amateurs de vin qui vivent aux États-Unis sont bénis. Aucun autre pays au monde n'a accès à une telle gamme de bouteilles - des vins grands et petits, à prix cassés et ridiculement chers, classiques et expérimentaux ; des vins de toutes les régions d'Italie, de France, d'Espagne, d'Allemagne, du Chili, d'Argentine, d'Australie, de Nouvelle-Zélande et plus encore et de pays que beaucoup de gens ne réalisent même pas produisent du vin (Suisse, Turquie, Liban, Mexique, Inde, Japon); et bien sûr des vins de tous les États-Unis, des principaux acteurs comme la Californie, Washington, l'Oregon et New York à une liste d'États avec une production petite mais parfois prometteuse, de l'Alabama au Wyoming.

Tout ce vin signifie qu'il existe aujourd'hui des milliers d'étiquettes sur le marché américain du vin, provenant de milliers de domaines viticoles du monde entier. Certaines estimations placent le nombre de producteurs de vins commerciaux individuels à l'échelle internationale à deux millions ! C'est peut-être exagéré, mais il y en a au moins 8 000 aux États-Unis et 28 000 en France - et l'Italie compte quelque 900 000 vignobles enregistrés (pas tous correspondant à un domaine, bien sûr, mais quand même...).

Au cours des quatre dernières années, The Daily Meal a nommé deux chefs de l'année, un américain, un international, et au cours des deux dernières années, nous avons également distingué un Américain Restaurant de l'année. Maintenant, pour la première fois, nous honorons également un domaine viticole de l'année. Reflétant la disponibilité de vins d'un peu partout sur nos étagères de cavistes et sur les cartes des vins de nos restaurants, nous avons ouvert le champ au monde entier.

Notre intention était de choisir une propriété ou une entreprise, n'importe où dans le monde, qui non seulement a produit d'excellents vins de manière constante sur une période de temps substantielle, mais a également servi d'innovateur et/ou d'inspiration dans le secteur du vin, que ce soit de manière dynamique ou simplement par Exemple.

Notre équipe éditoriale a collaboré avec certains de nos contributeurs réguliers sur le vin pour dresser une courte liste de nominés pour cet honneur. Nous avons ensuite envoyé la liste à des membres sélectionnés du Daily Meal Council et à un certain nombre d'écrivains et de blogueurs s'intéressant particulièrement au vin, y compris nos propres contributeurs au vin. Nous leur avons demandé de choisir un établissement vinicole parmi nos candidats comme le plus digne d'éloges en tant que leader de l'industrie cette année, et de nommer un deuxième s'ils le souhaitaient - ou, le cas échéant, d'écrire dans un établissement vinicole méritant qu'ils pensaient que nous aurions injustement manqué.

Voici les nominés, avec des notes expliquant pourquoi ils ont été pris en considération :

Charles Smith Wines (Washington). Pour avoir obtenu des scores toujours élevés dans les principales publications sur le vin (y compris une distinction en tant que Vigneron de l'année 2014 dans Wine Enthusiast), pour avoir défendu le riesling démodé et pour avoir ouvert un nouveau domaine viticole de 32 000 pieds carrés et un espace événementiel au centre-ville de Seattle qui fonctionne comme un vitrine du vin de l'État de Washington.

Château Pontet-Canet (France). Pour avoir élevé les standards de cet ancien domaine de Pauillac, et pour être le leader de l'industrie en se convertissant à l'agriculture biodynamique et en utilisant des amphores pour minimiser le vieillissement du chêne.

Domaine de la Romanée-Conti (La France). Pour établir et maintenir la norme pour la Bourgogne.

Domaine Paul Mas (La France). Pour avoir produit une immense quantité d'excellents vins régionaux - "Vins du Vieux Monde avec une attitude du Nouveau Monde" - dans le Languedoc.

Linden Vineyards (Virginie). Pour produire des vins toujours élégants et bien faits à partir de cépages bordelais dans une région viticole difficile et devenir une référence pour les vins de qualité de la côte est.

Ridge Vineyards (Californie). Pour être des leaders de l'industrie, faire des vins fins de style traditionnel depuis plus de 50 ans, et pour avoir inauguré l'étiquetage des ingrédients en 2013.

Smith-Madrone Vineyards & Winery (Californie). Pour avoir créé, sans fanfare, certains des meilleurs vins de la Napa Valley depuis près de 45 ans, pour avoir été le leader de l'industrie dans la réforme de l'étiquetage et pour avoir utilisé des techniques viticoles innovantes qui ont ouvert la voie à d'autres producteurs.

Tablas Creek Vineyard (Californie). Pour être un leader dans l'utilisation des cépages du Rhône dans la région de Paso Robles, pour avoir mené le combat pour l'agrément de 11 sous-districts de la région et pour faire progresser les pratiques viticoles durables et biodynamiques.

Taylor Fladgate (Le Portugal). Pour les innovations dans la gestion des vignobles, les processus viticoles et les relations avec les producteurs, et pour continuer à produire des Portos actuels de haut niveau ainsi que des sorties limitées de millésimes en fût unique qui remontent à la fin des années 1800.

Tyrell's Wines (Australie). Pour son leadership continu dans la Hunter Valley depuis 1858, pour avoir été le pionnier du chardonnay et du sémillon vieilli en bouteille en Australie, et pour maintenir constamment des normes élevées dans une large gamme de mises en bouteilles.

Nous aurions volontiers rendu hommage à l'une de ces propriétés, mais en l'occurrence, la majorité des votes numéro un de nos panélistes sont allés à un vignoble de Napa Valley de 44 ans qui est très respecté dans l'industrie, bien que ni un ménage nom ni l'objet d'un culte suivant. Deux autres nominés ont obtenu un nombre égal de votes de mention honorable, une autre propriété californienne, celle-ci dont le siège est sur la côte centrale, et un domaine français légendaire qui produit certains des vins les plus recherchés (et les plus chers) au monde.

Voici donc nos deux finalistes et notre Winery of the Year pour 2014.

Mention honorable (égalité) : Domaine de la Romanée-Conti

Lorsque de célèbres domaines viticoles en France parlent d'avoir des racines, ils ne parlent pas seulement des vrilles de la vigne. Prenons l'exemple du Domaine de la Romanée-Conti, sur la commune bourguignonne de Vosne-Romanée, dont les origines remontent à 1232, lorsque des moines de l'abbaye bénédictine de Saint-Vivant-de-Vergy achetèrent ici un terrain viticole d'environ quatre -hectares et demi (l'abbaye elle-même, en grande partie détruite après la Révolution française et récemment partiellement restaurée, est connue aujourd'hui sous le nom de l'appellation Romanée-Saint-Vivant). L'abbaye a progressivement acquis plus de superficie, jusqu'à ce que la propriété soit vendue à un propriétaire laïc en 1631, acquérant le nom de Romanée, pour des raisons inconnues, en cours de route. Après sa reprise par le prince de Conti en 1760, elle prend le nom de Romanée-Conti. (Les propriétaires actuels sont Hubert de Villaine, Henri-Frédéric Roch et Jacques-Marie Duvault-Blochet.)

Le domaine produit aujourd'hui sept vins, dont six à base de pinot noir, le septième à partir de chardonnay. Le vin appelé simplement Romanée-Conti est considéré comme l'apothéose du pinot noir, à la fois puissant et délicat, riche et éthéré - aussi bien pourrait-il l'être, compte tenu de son prix fantastique (les millésimes récents se vendent généralement entre 6 000 $ et 12 000 $ une bouteille). Les vins La Tâche, Richebourg, Échezeaux, Grands Échezeaux et le Romanée-Saint-Vivant susmentionné sont considérablement moins chers mais toujours considérés comme de grands vins, toutes des expressions remarquables du pinot noir. Le seul vin blanc du domaine, le Montrachet à base de chardonnay, dont seulement environ 250 caisses sont produites chaque année, est le deuxième vin le plus cher du domaine et est considéré par beaucoup comme le plus grand blanc de Bourgogne.

Un membre du Daily Meal Council qui a voté pour le Domaine de la Romanée Conti, Anne Willan, fondatrice de la célèbre école de cuisine La Varenne en France, a noté que la propriété « apporte une bouffée du glorieux passé bourguignon au présent avec leurs méthodes traditionnelles et leur approche perfectionniste appliquées à certaines des plus belles vignes (avec un « v » et non un « w ») en France. » Le contributeur John Tilson, de The Underground Wine Letter, ajoute que le domaine a été "le leader historique de la Bourgogne avec un record inégalé d'excellence et de cohérence. La Bourgogne a des siècles d'histoire et la RDC est celle par laquelle tous les autres sont jugés".

C'est, en fin de compte, le point. Bien que peu de buveurs de vin puissent se permettre les vins de ce vénérable domaine, quiconque boit de la Bourgogne de qualité (ou d'autres bons vins à base de pinot noir) de toute sorte bénéficie probablement, par extension, des normes que le Domaine de la Romanée-Conti a établi et maintenu à travers tant de générations.

Mention honorable (égalité) : Tablas Creek Vineyard

Pour commencer, dans cette propriété de Paso Robles de 25 ans appartenant au célèbre importateur de vin Robert Haas et à la famille Perrin du Château de Beaucastel (royauté de la Vallée du Rhône), il y a les vins : les blancs riches et juteux (en grande partie de la roussanne) et rouges (principalement du mourvèdre) vendus sous le label Esprit de Tablas (anciennement Esprit de Beaucastel), ainsi que les offres plus accessibles des Côtes de Tablas, et les monocépages en édition limitée sortis de temps en temps sur la base d'une grande variété de les raisins. Au-delà de ce qu'il y a dans la bouteille, Tablas Creek a été un leader incontesté de l'industrie dans la région de Paso Robles, défendant l'agriculture biodynamique et d'autres pratiques agricoles durables et luttant pour l'identité - ou les identités - de leur région. À la fin de l'année dernière, en grande partie grâce à leurs efforts, le Tax and Trade Bureau du gouvernement fédéral (qui réglemente l'industrie vinicole américaine) a approuvé la division de l'AVA Paso Robles (zone viticole américaine - notre version de l'appellation contrôlée française) en 11 sous-AVA.

"Il était tellement important que Paso soit divisé en appellations", explique Elizabeth Schneider, une sommelière certifiée et une blogueuse sur le vin populaire. "La région où Tablas Creek cultive le raisin n'a rien à voir avec les régions intérieures les plus chaudes. Les distinctions entre ce grand endroit varié aideront les gens à obtenir les styles qu'ils désirent. Pour cela, et pour simplement faire du vin incroyable année après année, Tablas Creek est ma sélection!" John Tilson salue Tablas Creek "pour avoir apporté le savoir-faire de l'Ancien Monde à une nouvelle région viticole. Les pratiques agricoles durables et la vinification traditionnelle en ont fait un modèle pour les cépages du Rhône [en Californie] et les vins sont toujours excellents".

Domaine viticole de l'année : Smith-Madrone Vineyards & Winery

Un couple d'aimables frères barbus et moustachus, Stuart et Charles Smith (aucun lien avec le prolifique vigneron de l'État de Washington, Charles Smith) – respectivement directeur de vignoble et vigneron – ont grandi à Santa Monica. Stuart a étudié l'œnologie et la viticulture à l'école du vin la plus célèbre de Californie, UC Davis, travaillant comme premier assistant d'enseignement pour les légendaires gourous du vin Maynard Amerine et Vernon Singleton, puis commençant Smith-Madrone en 1971 (la seconde moitié du nom est un référence aux madrones à écorce rouge qui poussaient sur la propriété). Charles a enseigné pendant quelques années avant de rejoindre son frère à la cave. Smith-Madrone a produit son premier millésime en 1977.

La propriété viticole couvre 200 acres près du sommet de Spring Mountain, longtemps connu comme la maison de certains des meilleurs producteurs de Napa Valley (l'un des premiers établissements vinicoles de haute qualité de l'État, le célèbre Stony Hill Vineyard, est pratiquement à côté) . Lorsque les Smith ont commencé à travailler la terre ici, ils ont découvert des preuves qu'il y avait eu des vignobles sur le site dès les années 1880. Aujourd'hui, environ 34 acres sont plantés de raisins - cabernet sauvignon, chardonnay et riesling, avec de petites quantités de merlot et de cabernet franc pour l'assemblage. La production reste faible - environ 5 000 caisses par an - et les vins Smith-Madrone apparaissent rarement sur les listes de "trophées". Les connaisseurs qui connaissent vraiment le vin californien, cependant, ont tendance à les aimer. Le chardonnay et le cabernet sauvignon remportent régulièrement des médailles d'or dans tout le pays, et l'exquis riesling de la cave a été nommé "Meilleur riesling du monde" en 1979 aux Championnats internationaux du vin parrainés par le magazine français Gault-Millau.

L'écrivain et contributeur du vin Gabe Sasso a voté pour Smith-Madrone "pour toutes les raisons énumérées" - la qualité des vins et le leadership de l'industrie vinicole - mais a ajouté "Ils continuent de vendre des vins à des prix buvables!" (Leur cabernet de premier ordre coûte environ 45 $ la bouteille, et ce riesling acclamé coûte environ 26 $.)

Contributeur Anne Montgomery est une fan particulièrement enthousiaste de la cave. "En plus de créer des vins fabuleux", dit-elle, "les frères sont d'impressionnants activistes de l'industrie : Stu a embauché le bureau de Alcohol Tobacco and Firearms et a fait pression sans relâche pour pouvoir changer le nom du cépage du surnom déroutant "Johannesburg Riesling ' à simplement 'Riesling.' Le BATF l'a informé que sa seule option était le "Riesling blanc", comme si le vin pouvait être produit par magie dans d'autres couleurs. Stu a persisté et le gouvernement a finalement cédé, libérant les producteurs américains pour qu'ils identifient correctement leur produit local. Ils se sont également battus pour leur droit de défricher leurs terres, puis se sont battus pour leurs vignes au lieu d'arrêter après avoir été dévastés par [le ravageur de la vigne] phylloxéra. Ces deux frères sont tellement passionnés, et leurs vins sont d'un excellent rapport qualité-prix. J'aime le vin français, mais ces gars-là sont de vrais pionniers américains." (Pour en savoir plus sur Smith-Madrone de Montgomery, Cliquez ici.)

Pour leur passion, donc, et pour leur activisme, mais surtout pour une longue histoire d'élaboration discrète d'excellents vins à des prix raisonnables, nous nommons Smith-Madrone Vineyards & Winery comme le premier établissement vinicole de l'année de The Daily Meal.


Smith-Madrone Vineyards and Winery

Smith-Madrone Vineyards and Winery est une cave à Napa Valley dans le Spring Mountain District AVA. Elle a été fondée en 1971 par Stuart Smith. Le nom Smith-Madrone vient de la combinaison du nom des fondateurs avec les arbres madrones du domaine. Le domaine est un pionnier de longue date de la culture en sec. [1]

Smith-Madrone Vineyards and Winery
LieuCalifornie, États-Unis
Région viticolePays du vin
Appellation la vallée de Napa
Fondé1971 ( 1971 )
Premier millésime1977
Cas/anmoins de 5 000
Cépages Cabernet Sauvignon , Chardonnay , Riesling , Cook's Flat Reserve

Charles Smith, le frère de Stuart Smith, est le vigneron de Smith-Madrone. Charles a rejoint la cave en 1973. [2] Sam Smith, le fils de Stuart Smith, est l'assistant vinificateur. [3]


Dow's Vintage Porto 2011

Le village de Pinhão dans la vallée du fleuve Douro au Portugal est un marigot calme dans un cadre magnifique. Des rives de la rivière s'élèvent certains des vignobles les plus magnifiques du Portugal, escaladant les pentes abruptes dans une série de terrasses rocheuses. Ils sont remplis d'une richesse de raisins portugais indigènes qui prospèrent ici, dans le Cima Corgo.

C'est la patrie du Porto, le vin de dessert fortifié qui, pendant des siècles, s'est classé parmi les plus grands rouges du monde - ses saveurs douces et riches s'adoucissant avec le temps. Mais la popularité du porto s'est atténuée ces dernières années, une tradition poussiéreuse à la fin d'un repas.

Puis, avec le millésime 2011, les vignerons du Douro ont décroché le jackpot. Une saison de croissance idéale a donné lieu à une multitude de vins puissamment fruités mais frais et équilibrés. Les deux dernières décennies ont vu l'essor des vins de table du Douro, et ils sont également remarquables en 2011. Mais Port, qui avait endossé le rôle inhabituel de second violon, revient en force.

En 2011, le Porto a atteint des sommets de qualité remarquables, certains viticulteurs le déclarant le meilleur millésime depuis 50 ans. Vingt-cinq Portos Vintage 2011 ont obtenu 95 points ou plus sur l'échelle de 100 points de Wine Spectator.

Le Porto le mieux noté du millésime est le Dow's. Il est un monument à la qualité et à la modernisation du Douro. Pas trop sucré, le Dow&8217s 2011 offre une abondance d'adhérence, l'interaction de l'alcool et des tanins est une condition préalable à une longue durée de vie.

Le vin vient de la famille Symington, qui produit du Porto depuis 1882 et est le plus grand propriétaire terrien du Douro, avec environ 2 400 acres répartis sur 26 quintas. Parmi leurs domaines viticoles les plus prisés figurent Quinta do Bomfim, à la périphérie de Pinhão, et Quinta da Senhora da Ribeira, plus en amont vers la frontière espagnole.

Ensemble, les deux quintas fournissent plus des trois quarts de l'assemblage : Touriga Franca (40 pour cent) offre des saveurs de fruits soyeux, Touriga Nacional (36 pour cent) offre puissance et structure, et Sousão (10 pour cent) donne une couleur profonde. Le reste provient de plantations mixtes de vieilles vignes.

Alors que Charles Symington supervise les vignes et les caves, cinq hommes de Symington ont eu leur mot à dire dans la composition du 2011. Les six meilleurs des 44 lots de fermentation ont été choisis pour l'assemblage final. La macération et la fermentation ont commencé dans des bassins de granit ouverts et peu profonds (lagares), avec des machines imitant le piétinement traditionnel. Le jus a été drainé dans des cuves en acier inoxydable pour fermenter pendant deux à trois jours. De l'alcool de raisin neutre a été ajouté pour arrêter la fermentation et préserver le fruité, ce qui a permis d'obtenir un taux d'alcool d'environ 20 pour cent. Le vin a vieilli 18 mois dans de grands fûts de chêne avant l'assemblage final et la mise en bouteille. Les États-Unis ont reçu 2 000 des 5 000 cas déposés.

Le Dow's est fermenté un peu plus sec que les autres Portos Symington, avec moins de sucre résiduel. Des tanins musclés et compacts soutiennent des saveurs concentrées de fruits noirs, de chocolat et d'épices et une finale presque infinie.

Ce profil, agréable plus jeune que d'habitude, représente bien le style moderne du Porto. Attendez au moins jusqu'en 2020 pour ouvrir le 2011, même s'il vivra beaucoup, beaucoup plus longtemps. Au fur et à mesure que le fruit, la douceur, les tanins et les alcools évoluent, ils atteindront leur apogée dans le sublime hédonisme d'un Porto Vintage mature.

Pour sa combinaison de puissance, de qualité et de prix équitable, et pour être le meilleur du meilleur d'un millésime incroyable, le Dow's Vintage Port 2011 est le vin de l'année 2014 de Wine Spectator. —Kim Marcus


Bilan du millésime 2014 : vendanges californiennes

Pour les hommes et les femmes qui font du vin, aucun mot n'est peut-être plus chargé d'anticipation nerveuse que "récolte". Après des mois à passer du temps, de la sueur et de l'argent dans leurs vignobles, il est temps de voir ce que la nature a livré. Pour la Californie, 2014 a été marquée par une nouvelle année de sécheresse record. Pour une grande partie de l'Europe occidentale, 2014 a été imprévisible, avec du soleil, des nuages ​​et beaucoup de grêle à certains endroits malheureux.

Dans le premier des cinq rapports du millésime 2014, les viticulteurs californiens de haut en bas de la côte poussent un profond soupir de soulagement. Alors que l'État souffre toujours de conditions de sécheresse, qui ont réduit les rendements dans de nombreux endroits, des pluies au bon moment ont permis à la vigne de pousser et un été et un automne ensoleillés ont signifié des raisins mûrs. Cependant, les producteurs craignent ce que 2015 apportera : si la sécheresse persiste, la diminution des eaux souterraines pourrait signifier une nouvelle année horrible.

Quant à la qualité finale en bouteille, il est trop tôt pour le savoir, mais en voici un aperçu.

Vallée d'Anderson

La bonne nouvelle: Une longue saison de croissance avec un temps modéré conduit à une récolte précoce, permettant aux producteurs d'éviter les pluies d'automne dommageables.

Les mauvaises nouvelles: Les conditions de sécheresse persistantes ont fait que la taille de la récolte était plus petite que d'habitude dans de nombreux vignobles.

La cueillette a commencé : 14 août

Raisins prometteurs : Pinot noir

Une analyse: La vallée d'Anderson, dans le comté de Mendocino, n'avait pas grand-chose à redire en 2014. L'hiver a été exceptionnellement sec, faisant partie de la longue sécheresse de la Californie, et alors que les producteurs et les vignerons étaient sur le point de paniquer, la pluie est arrivée en abondance en février. Un printemps chaud a jeté les bases d'un débourrement précoce et la saison de croissance s'est déroulée en avance toute l'année. « Être un millésime précoce est toujours avantageux dans la vallée d'Anderson, où il est presque certain qu'il pleuvra d'ici le 15 octobre », a déclaré le vigneron de Goldeneye Michael Fay.

Anderson Valley a bâti sa réputation sur le pinot noir, et les vignerons rapportent que les 2014 présentent un équilibre agile entre les fruits mûrs et l'acidité vive, grâce à un soleil abondant et à des températures fraîches en soirée. La récolte elle-même était inhabituellement condensée, avec des raisins tels que le Gewürztraminer, le Chardonnay et le Pinot arrivant à la cave en même temps. « J'avais l'impression que tout était mûr en même temps, parce que c'était le cas », a déclaré Arnaud Weyrich, vigneron du domaine Roederer.

La vallée de Napa

La bonne nouvelle: 2014 a été un millésime de rêve, avec une qualité à la hauteur de 2012 et 2013.

Les mauvaises nouvelles: Il n'y a pas grand-chose à redire, même si les conditions de sécheresse et la petite taille des récoltes se sont avérées être des irritants mineurs.

La cueillette a commencé : Tout était prêt à partir du début à la mi-août, même le Cabernet Sauvignon, qui mûrit généralement beaucoup plus tard.

Raisins prometteurs : Le cabernet a occupé le devant de la scène, mais tous les cépages, y compris le chardonnay, le merlot, la syrah et le zinfandel, et les régions se sont bien comportés, dans des conditions météorologiques idéales.

Une analyse: La récolte de la Napa Valley a été inhabituellement précoce cette année, ce qui n'est pas surprenant étant donné la sécheresse continue de l'État, qui était si extrême que les cultures de couverture dans de nombreux vignobles n'ont jamais pris racine. Les pluies abondantes de fin février et début mars ont permis de soulager la plupart du stress et de préparer les vignes à un démarrage vigoureux. « Précoce » a été le maître mot de toute la saison, du débourrement à la véraison en passant par les vendanges. Heureusement, les mois les plus chauds se sont avérés plus doux que prévu.

Le temps estival était parfait pour les raisins, a déclaré Elias Fernandez de Shafer Vineyards. "Nous n'avons vu ni extrêmes ni surprises - pas de jours à 100° F, pas de problème d'humidité à proprement parler, pas de coup de soleil. Nous avons profité de beaucoup de journées dans les années 90, avec des nuits un peu plus chaudes que l'année précédente, plus souvent dans les années 60 que dans les années 50. Tout s'est merveilleusement bien déroulé.

Andy Erickson de Favia a rappelé qu'il s'agissait de la récolte la plus précoce jamais enregistrée pour lui, la cueillette ayant commencé à Sainte-Hélène le 19 août. "Mais la qualité du fruit était exceptionnelle", a-t-il déclaré. . J'ai dit à mon équipe d'oublier le calendrier et de se lancer sérieusement dans l'échantillonnage et la dégustation de vignobles. Dans l'ensemble, je dirais que nous étions deux à trois semaines plus tôt que l'an dernier pour la plupart des vignobles, et avec des rendements supérieurs à la moyenne.

La qualité semble excellente, selon Erickson et d'autres vignerons. "Je dirais que le millésime se situe quelque part entre 2012 et 2013, 2013 étant les vins les plus sombres et les plus puissants que j'ai vus à Napa, et 2012 pas loin derrière, mais avec des tanins plus doux et plus succulents", a déclaré Erickson. « 2014 à ce stade semble être plus sombre et un peu plus concentré que les 2012, mais peut-être avec un attrait plus précoce que les vins bien emballés de 2013. »

Un vigneron récolte du grenache blanc à Epoch Wine Estates à Paso Robles.

Paso Robles

La bonne nouvelle: Concentration et profondeur notables à tous les niveaux

Les mauvaises nouvelles: De faibles rendements (jusqu'à 25 à 30 pour cent) et une récolte condensée et mouvementée

La cueillette a commencé : 14 août, deux à trois semaines plus tôt que la normale

Raisins prometteurs : Appellation Grenache, Syrah et Adélaïda Cabernet Sauvignon

Raisins difficiles : Roussanne, Zinfandel et Mourvèdre

Une analyse: La troisième année de sécheresse a dominé les conversations sur la saison de croissance 2014 à Paso Robles. "Le gorille de 800 livres dans la pièce a été et continue d'être le manque d'eau", a déclaré Brian Brown d'Onx. « En traversant diverses parties du comté, on pouvait voir la gravité de la sécheresse par le stress subi par les vignes. Les vignobles sans eau souterraine adéquate ou sans possibilité d'irrigation ont fermé les vignes à la mi-septembre, un phénomène que je n'avais jamais vu auparavant.

La sécheresse a contribué aux baisses dramatiques des rendements dans toute la région. "Ces producteurs qui ont accès à beaucoup d'eau et ont pu compléter les maigres précipitations au cours des dernières années ont vu des charges de récolte normales de fruits parfaits", a déclaré le viticulteur Terry Hoage. "Ces producteurs qui n'avaient pas accès à suffisamment d'eau pendant la saison ont vu des fruits de qualité, mais dans des récoltes réduites", a-t-il ajouté.

En dehors des discussions sur la sécheresse, ce fut une saison de croissance relativement sans incident, avec un hiver sec et doux et des vignes commençant tôt au printemps, un modèle qui a suivi la floraison, la nouaison, la véraison et la récolte, où il n'y avait aucun souvenir mémorable pics de chaleur. Jordan Fiorentini d'Epoch a déclaré que même si la récolte était précoce, le débourrement était encore plus précoce, ce qui a entraîné plus de temps de suspension du raisin qu'en 2013.

La plupart des viticulteurs ont signalé une récolte comprimée et rapide. Santiago Achával de The Farm a expliqué : « Nous avons ramassé 15 tonnes en cinq jours ! C'est 95 pour cent de notre récolte en moins d'une semaine."

Les conditions de sécheresse sont douces-amères pour les vignerons de Paso Robles - de faibles rendements, de petites grappes et de minuscules baies devraient donner des vins concentrés, mais pas beaucoup à vendre. "La concentration des saveurs est irréelle", a déclaré Nick Elliott de Nicora. "Et les baies étaient si petites que je me suis souvent demandé s'il y aurait du jus à presser après la fermentation."

"Ces vins nécessiteront un long vieillissement avant de devenir vraiment accessibles", a suggéré Jason Joyce de Calcareous. "Ce fut une année difficile pour faire ressortir l'élégance."

Le vigneron Jordan Fiorentini inspecte les raisins fraîchement sortis de la vigne.

Santa Barbara

La bonne nouvelle: Une autre récolte solide, avec une bonne couleur et intensité

Les mauvaises nouvelles: Une saison de croissance plus courte et une récolte compressée ont laissé les vignerons se démener. Les conditions de sécheresse continue les ont rendus inquiets pour l'année prochaine.

La cueillette a commencé : Le 6 août, la récolte la plus précoce jamais enregistrée pour certains viticulteurs, jusqu'à trois semaines plus tôt que d'habitude

Raisins prometteurs : Chardonnay, Sauvignon Blanc, Syrah et Santa Maria Pinot Noir

Raisins difficiles : Grenache

Une analyse: La plupart des viticulteurs du comté de Santa Barbara considèrent 2014 comme le troisième d'une série d'excellents millésimes. Un hiver doux, un débourrement normal à précoce et un été doux conduisent à une récolte précoce. Mais c'était une saison de croissance plus courte. "Le fruit a eu un temps de suspension très court", a déclaré le vigneron Jim Clendenen d'Au Bon Climat. « 2014 a eu un débourrement normal, une période de floraison normale, mais la cueillette a eu lieu trois semaines plus tôt. »

Les problèmes de sécheresse persistent, avec des réservoirs et des puits qui diminuent et la teneur en sel du sol augmente, stressant les vignes, obligeant certains viticulteurs à irriguer avant la véraison. « Nous pensons que cette irrigation de pré-véraison a fait gonfler les baies et augmenter la taille des grappes et les niveaux de récolte au-dessus des niveaux attendus », a déclaré Brandon Sparks-Gillis de Dragonette. « En conséquence, nous avons laissé tomber une quantité de fruits beaucoup plus importante que nous l’aurions souhaité. » Certains vignerons qui n'irriguaient pas ont exprimé le contraire : des rendements extrêmement faibles, jusqu'à 50 % en baisse, notamment avec le Grenache.

Certains vignerons signalent des niveaux d'acidité modérés à faibles dans le vin qui seront une caractéristique distinctive de 2014. "Cela donnera des vins vraiment stables, vraiment riches et, espérons-le, richement texturés", a déclaré Gavin Chanin de Chanin Wine Company.

La récolte était une ruée. « Lorsque vous mettez les deux tiers de votre millésime dans la cave en une semaine, cela taxe vraiment votre personnel, votre égrappoir, vos chariots élévateurs », a déclaré Russell From de Herman Story. à la fois tout en maintenant la qualité et la concentration sera l'un des tests décisifs tacites du millésime à coup sûr.

Mais le regard sur les vins est positif. "Les vins doivent être fructueux et équilibrés, avec quelques mises en bouteille qui tendent à être gros et puissants", a déclaré Craig Jaffurs.

Deux employés de la table de tri recherchent des raisins de qualité inférieure à V. Sattui dans la Napa Valley.

Santa Cruz

La bonne nouvelle: 2014 marque le troisième millésime consécutif de grande qualité grâce à une météo quasi parfaite tout au long de la saison.

Les mauvaises nouvelles: Certains ont vu des rendements inférieurs à la normale. Une récolte précoce a posé des problèmes d'espace pour les établissements vinicoles qui essayaient de mettre en bouteille les vins de l'année dernière avant que le prochain millésime ne soit mis en barrique.

La cueillette a commencé : 4 août, environ deux semaines plus tôt que la normale

Raisins prometteurs : Pinot Noir et Chardonnay

Raisins difficiles : Syrah et Grenache. Les sites rocheux ont lutté avec les conditions de sécheresse mais ont quand même produit une haute qualité, malgré de faibles rendements.

Une analyse: Malgré la sécheresse, cette saison de croissance a présenté peu de défis pour les vignerons de Santa Cruz. Les vents violents au début de la saison de croissance ont entraîné des rendements inférieurs à ceux des deux millésimes précédents, jusqu'à une baisse de 25 à 35 pour cent pour certains établissements vinicoles. Mais le reste de la saison a été chaud et uniforme, et les faibles rendements conduisent à une qualité élevée dans tous les domaines.

Bradley Brown de Big Basin Vineyards a signalé une bonne maturité phénolique à de faibles niveaux d'alcool avec une belle couleur. Alors que le pinot noir et le chardonnay semblent prêts pour une autre année solide, le brun voit également des promesses dans les cépages du Rhône de la région.

Les vendanges ont commencé tôt pour tout le monde. Ridge Vineyards a commencé et terminé tôt, presque tous ses vignobles étant cueillis fin septembre. Jeffrey Patterson de Mount Eden Vineyards a déclaré que leur cueillette avait débuté le 4 août, la première remontant à 70 ans pour le vignoble. Mais il pense que, tout comme les années sèches précédentes, la qualité de cette année semble excellente et mettra en valeur le genre d'élégance pour laquelle Mount Eden est connu.

Kevin Harvey de Rhys Vineyards a déclaré que malgré les faibles rendements, la qualité est exceptionnelle. « Dans quelques années, il devrait être assez intéressant de comparer 2012, 2013 et 2014 », a déclaré Harvey, « Je ne serais pas surpris si 2014 est le meilleur de ces trois grands millésimes.

Le cabernet sauvignon fraîchement cueilli entre dans la cave de Justin.

Sonoma

La bonne nouvelle: Une saison de croissance facile à vivre a commencé tôt et a été modérément chaude toute l'année.

Les mauvaises nouvelles: Des conditions de sécheresse persistantes ont mis à rude épreuve certains vignobles, créant des inquiétudes à long terme pour la santé et la production des vignobles.

La cueillette a commencé : 31 juillet

Raisins prometteurs : Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir et Zinfandel

Une analyse: « Des victoires lentes et régulières, la course semblait être le mantra de l'année », a déclaré la viticultrice de St. Francis, Katie Rose Madigan. Une saison précoce, longue et modestement chaude dans le comté de Sonoma a permis à la plupart des vignerons le luxe de cueillir au moment optimal.

Le vigneron de Sebastiani, Mark Lyon, a qualifié 2014 d'« excellente année Cabernet ». Morgan Twain-Peterson, vigneron de Bedrock, a déclaré : « Il y aura des vins assez denses et concentrés venant du millésime 2014, mais pas dans le volume des millésimes abondants de 2012 et 2013 ».

Certains viticulteurs dans des régions comme les vallées d'Alexander et de Dry Creek craignaient au milieu de l'été que les sucres étaient en avance sur le développement de la saveur, mais le temps frais en septembre a bloqué la maturation. "Nous verrons des alcools plus élevés", a déclaré Sarah Quider, vinificatrice de Ferrari-Carano, "mais la qualité globale est excellente, avec de beaux arômes et saveurs mûrs avec des rendements moyens."

Le pinot noir présente un excellent potentiel, même si certaines régions s'en tirent mieux que d'autres. Les acides sont généralement plus doux, a déclaré le vigneron de Siduri Adam Lee, "et cela me fait penser que ce sera un millésime assez voyant dès le départ, par rapport à 2012". Le vigneron de Benovia, Mike Sullivan, a accepté. « Les jeunes vins présentent des arômes intenses avec des tanins mûrs mais fins et une couleur incroyablement intense. »

Avec de nombreuses variétés mûrissant en même temps, Sullivan a déclaré que l'espace dans les réservoirs était limité. Le vigneron de Carlisle, Mike Officer, a déclaré que 2014 était la récolte la plus précoce et la plus condensée qu'il ait connue. « S'il n'avait pas plu un peu dans la seconde moitié de septembre, notre récolte aurait été terminée avant le 1er octobre. Certaines années, nous n'obtenons même pas nos premiers fruits avant le 1er octobre », a-t-il déclaré.


Smith-Madrone Cabernet Sauvignon 2014, Napa Valley, Spring Mountain District

Ces jours-ci, la Napa Valley en Californie regorge de célébrités, de grands noms de l'entreprise et d'autres pour cent qui ont attrapé le virus du vin et se sont infiltrés dans la région et dans le commerce du vin.

So it’s refreshing to think about two bearded brothers who have been at it for almost half a century, high up on a mountain in their rustic corner of the valley, with little ostentation or self-promotion.

This Is The Last Corkscrew You’ll Ever Buy

The brothers are Stuart and Charles Smith, who have been growing grapes and producing distinctive estate wines at their Smith-Madrone Winery on the top of Napa’s Spring Mountain since 1971. This is not the Napa Valley overrun by the wine-soaked masses. (Tours are by appointment only.)

Smith-Madrone has been all about consistency, producing the same excellent wines — primarily a Cabernet Sauvignon, a Chardonnay, and a Riesling — year in and year out.

My recent tasting of the 2014 Spring Mountain District Cabernet Sauvignon confirms it. This is classic, terroir-defined Cabernet with a signature that says Smith-Madrone (the latter part of the name refers to a type of evergreen tree on the property).

The grapes are grown in steep, mountainside vineyards in largely volcanic soils. The vineyards are mostly dry-farmed (no irrigation is used), not only to conserve precious California water, but to produce more complexity in the wines, which results from the vines having to dig deeper for their nourishment.

That complexity is a hallmark of the 2014 Cabernet, a $52 wine with aromas of violets, red fruits, and graphite, followed by concentrated dark and red fruit tastes and a hint of eucalyptus. The oak is well integrated, the tannic structure is refined, and the ample acidity gives the wine an overall brightness. A slightly green note, not uncommon in young Cabernet, gives way as it opens up. The blend is 85 percent Cabernet Sauvignon, 8 percent Cabernet Franc, and 7 percent Merlot.

With alcohol listed at 13.9 percent, it’s also a refreshing counterpoint to the still-prevalent model of Big California Cab. It’s enjoyable young and will be worth exploring 10, even 20 years from now.


American Winery of the Year 2019

While we love our four-legged friends, we can’t allow pets in the tasting room or on the grounds at this time.

Sauvignon Blanc

Crisp and refreshing, this wine captures the essence of why so many people love this varietal.

In French, Saignée literally means “to bleed” and has been used as a traditional method of rosé winemaking for centuries.

Chardonnay

Barrel fermented in new American oak barrels, with the lees stirred by hand, this delicious and well-balanced Chardonnay is sure to please.

Pinot Noir

A classic, cool climate Pinot Noir that is elegant and true to the varietal.

Merlot

America’s favorite merlot, this is the perfect everyday wine for all occasions.

Cabernet Sauvignon

Aged in American oak for 12 months, this wine showcases intriguing and layered flavors.

Old Vine Zinfandel

Intense and flavorful wine made from vines ranging in age from 60 to 80 years.

Essential Red

This compelling blend of Old Vine Zinfandel, Syrah, Cabernet Sauvignon and Petite Sirah has created a memorable and delicious wine.

Est. 1968


2014 Winery of the Year: Smith-Madrone Vineyards & Winery - Recipes

Napa Valley, December 2020 --- Smith-Madrone Winery is releasing a six bottle vertical collection of Smith-Madrone Riesling from the 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 and 2019 vintages. &ldquoAs we get ready to celebrate our 50th anniversary next year we wanted to offer our customers something fun, unique and something uniquely ours,&rdquo explains founder/General Partner Stuart Smith.

The 2014 and 2015 vintages are only available in very small quantities in the winery library. The 2017, 2018 and 2019 are not released yet. The 2016 is the winery&rsquos current release (which is also available in a 1.5L magnum bottle). This vertical is being offered for $250.00.

&ldquoTasting these wines is an absolute taste of our terroir,&rdquo adds Stuart Smith. &ldquoThe same varietal, from the same vineyard, tended by the same hands for the last fifty years---this is a chance to really understand our estate and our approach to winemaking,&rdquo he says.

&ldquoThis is literally an amazing set of wines, a fantastic way to go deep into one varietal, made lovingly by one producer, over the last five decades,&rdquo said Michael Madrigale, a New York City sommelier. &ldquoWhether people buy this and taste the wines over time with a Coravin, or enjoy them all at one time, it will be a very memorable tasting experience,&rdquo he added.

Smith-Madrone is considered to be a pioneer of growing and making Riesling in the Napa Valley. In establishing the winery and planting its vineyards on the steep slopes of Spring Mountain in 1971, Stu intentionally chose Riesling because of its characteristics of thriving on hillsides.

Entered accidentally, Smith-Madrone won the award for Best Riesling In The World for its 1977 Riesling in the 1979 Gault Millau Wine Olympics competition in Paris. It was a blind competition and the contenders were wines from all over the world, including prestigious names such as Schloss Vollrads.

In 1983 Smith-Madrone was the first U.S. Riesling producer to label its wines by its true name, &ldquoRiesling,&rdquo after an eight-month struggle with the BATF. Smith-Madrone had been the only winery to use only the word Riesling on its labels when other wineries at the time were using either Johannisberg Riesling or White Riesling. Pourquoi? &ldquoIt&rsquos the true name of the varietal,&rdquo Smith explains. &ldquoWhen was the last time you had a red Riesling? White Riesling is redundant Johannisberg is a picturesque winery in Germany not too dissimilar from Smith-Madrone. Why should we call Riesling 'Johannisberg Riesling' if we don't call Pinot Noir 'Romanee Noir' or Cabernet Sauvignon 'Lafite Sauvignon?' The true name of the varietal is simply Riesling and our fighting to use that terminology was an expression of our serious commitment to this grape,&rdquo he adds.

&ldquoWith our Riesling you get the purest expression of the varietal. There&rsquos no malolactic fermentation, no oak extraction, lees stirring or blending with other varietals,&rdquo says winemaker Charles Smith, Stu&rsquos brother. &ldquoOnce harvested, the grape juice goes directly into stainless steel tanks where it is fermented, clarified and then bottled. This is true minimalist intervention winemaking and Riesling is the only varietal that reaches its greatest heights this way,&rdquo he adds.

Riesling expert (author of The Riesling Story: The Best White Wine On Earth) Stuart Pigott named Smith-Madrone&rsquos Riesling the only dry Riesling from North America in his list of Top 20 Dry Rieslings in the book. About the winery&rsquos Rieslings, he has written, &ldquothey were not only of consistently high quality, they were also utterly distinctive. The 1996 was one of the best mature American Rieslings I ever tasted. Which other American Rieslings can match its vitality and uniqueness of flavor?&rdquo In describing the varietal in general terms, Pigott has written: &ldquoThere&rsquos not only a spirit of the times there&rsquos also a wine of the times, and Riesling is the white wine of our time. In a wine world dominated by smoke and mirrors, where standardization of flavor is the norm, Riesling remains strikingly and deliciously original.&rdquo

Smith-Madrone is one of Napa Valley&rsquos authentically artisanal wineries, founded in 1971 by Stuart Smith. Winemaking and grape-growing are handled entirely by the two brother-proprietors, Stuart and Charlie Smith and Stu&rsquos son, Sam Smith. All of Smith-Madrone&rsquos wines come from the 38 acres of estate vineyards surrounding the winery, first planted 49 years ago by Stuart and Charlie. The vineyards extend across steep mountainsides, at steep slopes at elevations between 1,300 and 1,900 feet. Total production each year is less than 4,000 cases. More at www.smithmadrone.com.

Smith-Madrone&rsquos current releases, all sourced from estate-grown fruit from vineyards surrounding the winery at the top of the Spring Mountain District appellation in the northern Napa Valley, are 2016 Riesling, 2017 Chardonnay, 2016 Cabernet Sauvignon and 2016 Cook&rsquos Flat Reserve.


Ehlers Estate

This little treasure sits right off Highway 29 in St. Helena on a truly unique �nch,” in the narrowest part of the entire valley, smack between the Mayacamas and Vaca Mountains. The tasting room is eclectic𠅊 rotating art exhibit graces the stone walls, and guests are seated in gathering spaces decorated in a patchwork of vintage furniture. There’s also a tasting bar, and in the summertime, an area for those with appointments to picnic. Winemaker Laura D໚z Muñoz produces entirely estate-grown Bordeaux-varietal wines, including a dynamite rosé. Pointe: Those visiting from the east coast might ask about their “Start Your Day” experience, and if you’re into bocce there’s a court to satisfy your competitive nature.

Appointments available: Seven days a week from 9:30 a.m. to 3:30 p.m.

Fee: $35 per person up to six people


Wines

Hillside Wines

Hillside Collection wines are quality, estate-grown, varietal wines carefully crafted to complement a wide variety of foods and perfect for everyday meals and casual occasions.

Grapes come from our three El Dorado Appellation vineyards, whose mild climate and deep soils provide perfect growing conditions for the wide range of varieties that are the foundation for these wines.

Signature Collection

The Madroña Signature Collection features elegant wines that showcase the finest fruit from our three vineyard properties and are particularly successful expressions of varietal style, character, and quality.

Handcrafted and artistically blended, our Signature Collection Reserve wines profoundly express the unique characteristics of each varietal.

Single Vineyard Wines

Madroña Single Vineyard wines are small lot offerings sourcing distinctive fruit from each of our three vineyards – Madroña Vineyard, Enyé Vineyard, and Sumu-Kaw Vineyard. Each highlights the unique varietal characteristics and terroir of the specific vineyard site from which the fruit is harvested.

As we taste through the barrels before final blending, we invariably come across a barrel that is positively special. The character may be intense, subtle, unusually fruity, or complex. It screams to be bottled separately to retain the unique aspects that show the exquisite nature of our diverse vineyards. Single vineyard lots, which are traditionally bottled unfined and unfiltered, exhibit a purity and a sense of place seldom seen in California wine.

Online shopping coming soon

Specialty Wines

From our Fiore to our popular Blanc de Blancs, Madroña Specialty wines are special bottlings of uncommon varietals, produced on a limited basis by our winemaker.

New-World Port

From one of the first wines Madrona ever made, port-styled wines have become a mainstay of our portfolio. A blend of seven estate-grown Portuguese varieties, our New-World Port embodies both elegance and balance.


Our winemaker chooses grapes from the finest vineyards and regions to create both single–vineyard wines and intricate blends from multiple vineyards.

2018 Hilliard Bruce Chardonnay

2018 Grand Detour Pinot Noir

2018 La Encantada Pinot Noir


Voir la vidéo: Napa Valley Pioneers: Winemaker Stuart Smith, Smith Madrone (Décembre 2021).